#3: Guerre d’Espagne

Episode publié le 12 février 2019

La Guerre d’Espagne, une guerre civile, un conflit naît de l’oppression, de l’injustice et des inégalités.

Je retrace les grandes lignes et les origines de cette guerre et montre les parallèles parfois effrayant entre cette époque et la nôtre. J’en profite pour rendre hommage à une personne qui a participé à ce conflit et dont le parcours m’a inspiré, mon grand-père, car il est nécessaire de garder à l’esprit ces figures, ces modèles qui se sont battus pour leurs idées.

Bonne écoute!


Approfondir

Livres

L’espoir – André Malraux

Un des livres majeurs de Malraux qui s’est lui-même engagé dans le conflit. L’espoir retrace les premières heures du conflit ainsi que les débats entre le besoin de la révolution anarchiste ou la nécessité d’une prise en main plus directive par un parti plus organisé.

Hommage à la Catalogne – Georges Orwell

Orwell s’est aussi engagé dans le conflit dès le début, au sein du POUM, le Parti Ouvrier d’Unification Marxiste, des dissidents de la ligne de Moscou. Orwell raconte le combat sur la ligne de front mais surtout le conflit qui opposa le Parti Communiste (version Staline) qui voulait contrôler le gouvernement républicain contre les autres tendances: POUM, anarchistes et autres. Un livre essentiel pour comprendre le parcours de Orwell

La Guerre d’Espagne – Hugh Thomas

Livre historique détaillé qui retrace les événements de la guerre d’Espagne, ses racines, ses causes, la trahison infâme de la France et de la Grande-Bretagne qui abandonnérent le gouvernement républicain élu, l’implication de l’Allemagne nazie et de l’Italie fasciste, les conflits internes dans le camp des républicains jusqu’à la Retirada et l’exil.

Film

Land and Freedom – Ken Loach

Film partiellement inspiré du livre de Orwell puisqu’on suit un jeune anglais qui s’engage dans le POUM et vit le combat sur le front mais aussi contre les communistes. Très bon film!

Musique

Musique de l’époque en hommage aux anarchistes de la Federacion Anarquista Iberica (FAI) et de la Conferacion Nacional del Trabajo (CNT). Une phrase importante à ne jamais oublier: « Le bien le plus précieux est celui de la liberté, il faut le défendre avec foi et valeur. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 11 =