#30: La propriété, c’est le vol! Les communs


En cette période post-confinement, nombreux sont celles et ceux qui parlent de la nécessité de changer notre société. Il faut développer de nouveaux plans pour se préparer, pour être plus résilient, pour enfin enclencher la transition écologique. En ce qui me concerne, je pense qu’il faut d’abord changer les règles du jeu avant de penser à des solutions qui, si nous restons dans le même système, n’auront qu’un effet limité.

D’ailleurs, il s’agit d’un des principes de l’Art de la Guerre de Sun Tzu: changer de terrain de bataille, changer les règles pour avoir plus de chance de vaincre.

Une des manières de changer le terrain de bataille, c’est de revoir la notion de propriété privée.

Dans cet épisode, je reviens sur le culte de la propriété privée, sur un de ces actes fondateurs, les enclosures, qui a mis fin à la gestion collective des terres et a eu des conséquences désastreuses surtout à partir du XVIe siècle, d’abord au Royaume-Uni, puis dans le reste de l’Europe.

En opposition à ce culte, je décris les principes de la logique des biens communs qui revient sur le devant de la scène depuis quelques années.

Promouvoir la logique des communs, c’est promouvoir une changement radical de société, c’est encourager à une meilleure démocratie dans laquelle les populations décident de comment gérer leurs terres, leurs eaux, leurs forêts.

Classification des biens

Selon la théorie économique, les biens peuvent être classés en fonction de deux critères 

la notion de rivalité d’usage entre consommateurs, la consommation d’un bien par un consommateur limitant la capacité des autres à consommer le même bien. 

la notion d’exclusion, qui renvoie à la capacité de s’accaparer un bien en en payant le prix.

Ainsi, il y a 4 types de bien divisés selon ces deux critères


Les principes fondamentaux de la bonne gouvernance d’un bien commun

La question des limites

1A. Limites des usagers. Établir des limites claires entre les usagers légitimes et les non-usagers.

1B. Limites de la ressource. Établir des limites claires de la ressource et des parts que chacun peut prélever sans l’épuiser.

La question de la bonne échelle

2A. Congruence avec les conditions locales. Les règles d’usage et d’approvisionnement des ressources doivent être adaptées aux conditions écologiques et sociales locales (en termes de temps, d’espace, de technologie, etc.).

2B. Congruence entre usage et approvisionnement. Les bénéfices obtenus par les usagers doivent être proportionnels aux quantités de travail, de matériel ou d’argent que le groupe investit pour l’approvisionnement de la ressource. 

3. Imbrication. Pour des ressources plus grandes, les organisations doivent rester à petite échelle et se coordonner en multiples niveaux imbriqués.

La question du sentiment d’égalité et d’équité

4. Participation. Toutes les personnes concernées par les règles mises en place par le groupe peuvent participer à la modification de ces règles.

La question du rapport à l’environnement

5A. Surveillance des usagers. Les surveillants qui sont mandatés par les usagers doivent contrôler les niveaux d’usage et d’approvisionnement des usagers.

5B. Surveillance de la ressource. Les surveillants qui sont mandatés par les usagers doivent surveiller et évaluer les capacités de la ressource.

La question du sentiment de justice (et des punitions)

6. Sanctions graduelles. Les usagers qui violent des règles se voient infliger par les autres usagers, par des mandatés ou par les deux une sanction proportionnelle à la gravité de leur acte.

7. Mécanismes de résolution des conflits. Les usagers doivent avoir accès rapidement et à bas prix à des mécanismes de résolution de conflits.

La question de la sécurité (du groupe)

8. Reconnaissance du droit d’exister. Les droits des usagers d’élaborer leurs propres règles et institutions doivent être tolérés (ou au minimum ne doivent pas être remis en cause) par des autorités extérieures.


Approfondir

Un article sur le site Ballast écrit par Édouard Jourdain:

https://www.revue-ballast.fr/la-part-anarchiste-des-communs


Le livre de  Pierre DARDOT, Christian LAVAL, publié aux Editions La découverte en 2015.

Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle 

Le livre de Benoit Borrits publié aux éditions La Découverte en 2018 

Au dela de la propriété. Pour une économie des communs

Le livre de Pablo Servigne et Gauthier Chapelle publié aux editions Les liens qui libèrent qui parlent également des communs.

L’entraide, l’autre loi de la jungle

Vidéo très simple et assez bien faite pour expliquer le processus d’accumulation primitive du capital et notamment les enclosures


Série documentaire d’Arte sur les ouvriers dont le premier épisode décrit très bien le processus d’enclosure qui a eu lieu au Royaume-Uni et ses conséquences sur la vie de la population paysanne

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-019317/le-temps-des-ouvriers/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 2 =