Murray Bookchin


Murray Bookchin est un penseur à la mode, ses textes sont republiés, des livres sur lui et sur sa pensée sont sortis dernièrement.

J’avais prévu de faire un épisode sur Bookchin mais ce travail a déjà été fait. Alors, je vous renvoie vers les vidéos de :

– Games of Hearth sur la partie écologie politique de Bookchin  :


– Politikon pour une analyse du municipalisme libertaire :


Pour plus de détails biographiques, vous pouvez vous référer à ce texte qui présente le livre de Janet Biehl, collaboratrice et compagne de Bookchin  : https://bibliothequefahrenheit.blogspot.com/2018/09/ecologie-ou-catastrophe-la-vie-de.html


J’ai aussi découvert ce podcast avec un épisode sur Bookchin : Les racines de la liberté – pensée critique et philosophique au Québec


Il y a également l’épisode de la radio libertaire Sortir du capitalisme:

http://sortirducapitalisme.fr/167-murray-bookchin-pour-une-ecologie-libertaire-anti-capitaliste


Certains des textes de Murray Bookchin sont disponibles sur ce site

http://inventin.lautre.net/livres.html?fbclid=IwAR1U-ysMemjf5_mK4YzwgJbvZbCzWqb2Kpvoq7ZPFAcSNoX3S1LuCbeWGh4#Bookchin


Site très complet avec des conférences de Bookchin, des textes, etc


Une bréve introduction et des recueils de textes ont été publiés dans la collection Précurseurs de la décroissances, aux Editions Le Passager Clandestin


Comme beaucoup, je trouve la pensée de Bookchin très pertinente, très forte. Un point soulève des questions, la technologie, puisque Bookchin pensait que grâce à la technologie, les humains seraient libérés de l’obligation de travail et des tâches épuisantes.

Or, de nombreuses technologies et notamment celles plus complexes proviennent ou sont liées au développement du capitalisme capable d’investir dans leur développement ou encore sont liées à une structure étatique centralisatrice capable d’allouer des fonds pour un certain type de recherches et de développement des technologies qui est toujours en lien avec le capital, ce qui est contradictoire avec l’approche de municipalisme libertaire qu’il défend.

Néanmoins, cela reste une pensée très riche et offre des pistes de solutions pour construire un système plus démocratique.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 27 =